Se déroulait à Lyon ce 29 & 30 octobre 2014 la deuxième édition de la conférence “Blend Web Mix”.

Blend (le petit nom de Blend Web Mix) se présente comme d’une part “la plus grosse conférence web francophone”, avec pas loin de 1300 participants, et comme un mélange de tous les métiers des “artisans” du web (designers, développeurs, business, marketing, chercheurs, intégrateurs, etc.)

Voici un petit retour sur les conférences auxquelles j’ai assisté

 Jour 1

Titanium: Créer une application mile cross-platforms performante avec de Javascript
Benjamin Clay – Jolicode

Une session de live coding proposée par Benjamin qui annonce d’entrée que l’effet Bonaldi peut survenir à tout moment !

Titanium est un outil pemettant de développer en Javascript pour générer des applications mobiles natives. Benjamin nous conseille d’utiliser Alloy au travers de Titanium plutôt que de faire du JS directement. Il me semble avoir compris que cela utilise backbone pour gérer les modèles (?)

Il nous conseille ensuite d’utiliser Genymotion pour avoir un émulateur Android bien plus rapide.

Les vues s’écrivent en XML, les styles en « TSS »: un semblant de CSS. Sass et LESS disponibles pour génerer des fichiers Stss et Ltss.

Il est possible d’écrire en Coffeescript, étant donné que c’est du Javascript. Par contre cela fait écrire du Coffeescript, qui génère du Alloy, qui génère du JS qui génère du code natif !

TiShadow est un serveur qui permet de re-mettre à jour tous les clients connectés et donc de tester automatiquement tous les mobiles connectés.

Une console de debug est intégrée à Titanium. Les tests unitaires sont possible avec Mocha and co.


Petit design pour grande humanité
Geoffrey Dorne – Design & human

Mélange oblige, je suis ensuite aller voir une conf de graphiste qui nous a parlé de Design & human, société “qui adopte une approche centrée sur l’humain” et qui nous a expliqué le concept de “petit design”.

Geoffrey nous indique que la place du designer est avec les gens: il doit créer pour nous tous.

Une petite pique pour les gens qui utilisent le mot “design” comme un adjectif (“Whaa, cet objet est design”).

Le petit design peut être des choses très simple.

Designer est un métier humble :« Observer d’abord les autres »

Il conclue enfin avec ces cinq grand points:

  1. Une vie meilleure ? Qu’est-ce qu’une vie meilleure pour les gens
  2. Le design vient des autres.
  3. Une pensée de l’action. On peut avancer très rapidement, prototyper, etc.
  4. Vecteur de relations
  5. Transformer les « comment » en « pourquoi » : se poser les questions de fond

Swift: opportunités et perspective du nouveau langage d’Apple
Damien Gosset – octiplex

Damien nous a présenté le nouveau langage d’Apple: Swift.

Swift est le langage object d’Apple et arrive en parallèle d’Objective-C, et ne le remplace pas (pour l’instant).

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Swift n’est pas open-source.

Les applications Swift ne seront compatible qu’avec OS 10.9+ et iOS 7+. Vous pouvez donc oublier si vous voulez une application rétro-compatible.

Il nous a présenté un peu la syntaxe du langage, qui semble assez claire.

Le langage est encore “un peu” bugué, mais est considéré comme prioritaire par Apple, les bugs sont donc sur le dessus du panier.

A considérer pour utilisation en prod d’ici un an environ


Le Web plateforme universelle à privilégier
Tristan Nitot – Mozilla

Tristan nous a tout d’abord fait un petit cours d’histoire du logiciel et des internets. Il nous a re-présenté la guerre Microsoft / Apple et le petit poucet Linux. Ou comment les éditeurs choisissaient une plateforme (logicielle ou web avec les sites “optimisés pour IE”) et comment, à force de travail, nous en sommes enfin arrivé à un web standard, utilisable sur toutes les plateformes quel que soit l’outil.

Puis, il nous a parlé de l’état actuel, ou la guerre refait surface sur mobile, ou les développeurs choisissent maintenant de développer pour iPhone ou Android (et Microsoft se retrouve a présent le “petit” des trois).

Il nous a enfin présenté sa vision de l’avenir ou l’on “n’oublie pas” ce qui a pu se passer il y a 10 ans et qu’on ne retombe pas dans nos travers d’antan.

Il nous a enfin présenté Firefox OS, qui (ça tombe bien ! 😉 ) est un système d’exploitation pour mobile basé sur les standards du web. Il est donc très facile de développer dessus, etc. Puis son (vrai) téléphone (Android) à sonné 😉

Bon oui, je le dis: ça faisait un peu pub pour FirefoxOS, mais il en a aussi présenté les faiblesses, et je valide complètement le principe, bien que le système ne soit pas encore totalement abouti.

Malgré l’aspect final un peu “pub”, c’était un cours d’histoire très intéressant, et Tristan est quelqu’un de très ouvert et sympathique.


Qui veut gagner un bitcoin ?
Novaway

Jonathan et Yves nous ont convié a un petit jeu en plénière pour gagner un bitcoin (un vrai !).

10 questions sur le web étaient posées, 4 réponses possible à chaque fois, une mauvaise réponse entraînait un “Game over”.

100 joueurs au départ !

Les premières questions s’enchaînent et les joueurs perdant sont éliminés… ainsi qu’une bonne partie des autres en aléatoire ! 🙂

Problème technique qui a pimenté légèrement le jeu puisque seuls trois joueurs étaient encore en en vie pour la cinquième question !

Belle prouesse cela dit, et joli challenge de faire gagner un bitcoin.


Jour 2

Dette technique: Responsabilité collective, solution individuelle
Brice Favre – Talk Spirit

Brice nous a fait un retour d’expérience sur la fonctionnalité d’un projet pour laquelle il a choisit de “payer la dette technique“.

Cela commence par un “décrassage” du code : lire le code, le documenter, intégration d’évolutions.

Il faut ensuite identifier différentes zones et se placer soi-même : zone de confort, zone d’inconfort, zone d’opportunités.

Il se sentait assez peu à l’aise avec le CSS: il a donc demandé de l’aide auprès de ses intégrateurs pour éviter d’aggraver la dette.

Les zone pour lesquelles il pensait savoir: il a fait du pair programming, des revue de code toujours dans le but de ne pas avoir l’effet inverse que celui attendu.

Enfin, il nous a conseillé de rester humble même dans les zones de confort, afin de ne pas passer à côté de quelque chose qui pourrait être important

Sa conclusion : La solution est dans l’équipe, et pas individuelle

Enfin, la dette technique n’est pas un problème grave en soi, du moment qu’elle reste connue, isolée et maîtrisée.

Pendant les questions, il a conseillé de lire Getting things done qui parle du dérangement et des interruptions au quotidien.

Dette technique: Responsabilité collective, solution individuelle


12 factor app: bonnes pratiques pour développer des applications puissantes et scalables
Damien Mathieu – Heroku

12factor est un manifeste écrit par heroku, permettant d’avoir un application scalable.

Il s’applique à tous les langages, permet d’accélérer les développements.

  • Si l’on a plusieurs codebase, on a un système distribué.
  • Pour partager du code: créer des libraires.
  • Gestion des dépendances système: utiliser puppet ou chef: Ne pas utiliser les paquets par défaut des machines (curl, imagemagick)
  • Ne pas mettre la config dans les VCS (database, credentials, etc.) : utiliser les variables d’environnement (fichier .env). Permet de redéployer de nouvelles config sans redéployer l’application. Au pire les mettre dans un fichier de configuration (yaml, etc.) qui sera injecté au déploiement
  • Exécuter l’application en temps que processus indépendant stateless
  • No sticky session (session utilisateur sur le disque dur). Le stocker dans une base exprès (memcache, redis) qui peut être partagée entre les serveurs
  • Exposer les services sur un port (plutôt que par socket)
  • Scaler en rajoutant des processus
  • Optimiser le temps de démarrage de votre application (entre le démarrage du container et la première requête entrante): 60s de boot : trop long (viser plutôt 30-40s)
  • L’application doit se fermer rapidement: respecter le signal SIGTERM
  • Ne pas logger dans un fichier sur le disque mais utiliser un service. Il nous parle de papertrail, mais c’est aussi ce que fait logstash
  • Ne jamais se connecter à votre serveur de production pour faire une tâche (migration de bdd par exemple). Plutôt lancer un container qui traite la tâche.


Open Data: tirer profil des données publiques ouvertes dans un mashup web et mobile
Pierre Col – Antidot

Pierre nous parle d’une application développé dans le cadre d’un challenge organisé il me semble par Musées de France et Wikimedia utilisant des données Open Data.

La réalité des données : c’est le bordel, et de temps en temps moisi 🙂

Etat des données: Autorité de la source ? Qualité intrinsèque ? Fraicheur / fréquence de mise à jour ? Données connectables à d’autres ? Traitement automatisantes ?

Question à se poser : One shot ou mise à jour régulière ?

Le lien vers l’application en question: http://bit.ly/MuseesFrance

Comment tirer profit des données publiques ouvertes dans un mashup web grâce au web sémantique et au linked open data from Antidot


Dev / Designer au guardian
Kaelig – Financial Times

Kaelig a été intégrateur au Guardian.com. Il explique que le Guardian est un journal anglais depuis 1821, que le site internet est mondial et lancé en 1999.

Il nous parle des problèmes qu’il peut y avoir dans les équipes qui ne parlent pas le même langage.

Il fait ensuite le rapprochement avec les designers, qui utilisent par exemple des noms de “font” inutilisables par les intégrateurs.

Il explique que l’utilisation du pré-processeur Sass leur à rendu un fier service à ce sujet:

Nom de variable pour gérer les couleurs. Toutes ces couleurs sont disponibles sur une page permettant aux designers de demander une couleur en particulier.

Ils ont ensuite créé Sass-mq pour gérer les media queries sans avoir à “faire des maths”.

@include mq($form: tablet) { } pour ne pas avoir à savoir s’il on doit mettre min-width / max-width, etc.

Ils ont ensuite développé Guss Grid system, avec des break-points basés sur la grille.

Ils donnent accès à des pages pour les designers, afin qu’ils puissent facilement communiquer avec les intégrateurs.

Faire le pont entre designers et développeurs au Guardian from Kaelig Deloumeau-Prigent


Développeurs, améliorez votre UX simplement !
Julien Deniau – Mapado

J’ai a mon tour présenté une conférence pour essayer de sensibiliser les développeurs à l’expérience utilisateur, et donner des outils permettant de simplement corriger des soucis pouvant poser problème.

Développeurs,
Améliorez votre UX simplement !


REST avec Symfony
William Durand

Je n’ai pas trop suivi malgré ma présence dans la salle, étant donné que j’étais en train de mettre ma conf en ligne, mais une vidéo de la conférence est disponible ici: REST dans le monde Symfony


Conclusion

Bravo à l’équipe de Blend qui a réussi avec succès sa deuxième édition de Blend. Il y a eu un petit soucis de salle le premier jour mais l’équipe a su réagir en reprogrammant la conférence de Tristan Nitot et en ouvrant une nouvelle salle le deuxième jour. Les repas était succulents, les conférences de qualité. Le networking a été mis en avant en faisant jouer les gens.

A l’année prochaine !